EN KABYLIE

1960-1961


sommaire

 

 

VOYAGES pages 1 à 5

PETITE
CHRONIQUE
SUBJECTIVE

Borrel Jean-Claude

19 mars 2002

 

 

INITIATION pages 6 à 9

Aux habitants
des villages
d'Ighil Bouamas
et de Bou Adenane

À mes enfants et
petits enfants

 

 

IGHIL BOUAMAS pages 10 à 18

Retour accueil entrée libre

m'écrire :

jcb1936@wanadoo.fr

 

 

BOU ADENANE page 19 à 22

 

 

AHMED pages 23 & 24

 

 

QUOTIDIEN pages 25 à 36

 

 

OUI page 37 à 39

 

 

RETOUR pages 39 à 41

MOULOUD FERRAOUN
JOURNAL

14 août 1957

"Nous sommes à un moment où seul le désespoir nous tente. Dussions-nous souffrir davantage, une fois arrachée l’indépendance, dussions-nous subir la dictature des ambitieux ou des fanatiques, nous sommes vraiment à bout, prêts à nous jeter dans les bras du tyran pourvu que ce tyran soit en même temps le libérateur . . . "

16 septembre 1958

"Alors, peut-être, ce jour, la Méditerranée cessera de traverser la France comme la Seine traverse Paris. Les Algériens de leur côté s’apercevront qu’il ne suffit pas d’avoir une patrie, d’être reconnus indépendants pour entrer au paradis de leurs rêves.Beaucoup sans doute se surprendront un jour à regretter leur enfer. Mais enfin la dignité de chacun sera sauve. Et c’est cela l’important."

12 juillet 59

"Oui, vive l'Algérie ! Gloire à ceux qui sont morts pour elle afin que d'autres puissent lever la tête et crier leur délivrance à la face de l'humanité honteuse et complice.
Mais quand l'Algérie vivra et lèvera la tête, je souhaite qu'elle se souvienne de la France et de tout ce qu'elle lui doit."

Édition du Seuil 1962